Publication du journal de Julie Manet

d23342

Fille de Berthe Morisot et d’Eugène Manet, Julie Manet (1878-1966) évolue dans l’univers artistique et intellectuel de la Belle Époque. On connaît bien son visage et sa silhouette car toute sa vie elle posa pour sa mère et pour de nombreux peintres, et notamment pour son oncle Édouard. Elle fut très liée avec Renoir, son mentor, Degas, Monet, Pissarro, et bien d’autres. À la mort de son père, son tuteur n’est autre que Stéphane Mallarmé…
Empreint de sensibilité et d’humour, son Journal (1893-1899) est celui d’une jeune fille qui relate ses émotions ; mais c’est surtout une chronique captivante de la vie des Impressionnistes. À leur propos, elle nous fournit de nombreuses anecdotes collectées lors de rencontres, d’invitations, de voyages, ou dans l’intimité secrète de leur atelier. Jeune fille de son temps, Julie peint, joue du violon, découvre la musique de Wagner, lit les écrivains à la mode, rêve et évoque les affaires qui agitent l’époque – l’affaire Dreyfus ou la visite du tsar Nicolas II en 1896. C’est avec émotion qu’on la voit également se lier d’amitié avec Ernest Rouart, dont elle deviendra l’épouse en 1900…

(présentation de l’éditeur)

Gérard Bayo, prix Mallarmé 2016

Neige (suivi de Vivante étoile), de Gérard Bayo a été récompensé par le prix Mallarmé, décerné à l’occasion de la foire du livre de Brive la Gaillarde.

couverture de Neige
Neige

Gérard Bayo, né à Bordeaux en 1936. Poète et essayiste, a publié une vingtaine de recueils de poèmes dont Chemins vers la terre (éd. Le Taillis Pré) et Murs de lumière (traduction de Rüdiger Fischer, éd. en Forêt), et des essais sur l’œuvre d’Arthur Rimbaud. Traduit en plusieurs langues européennes, il a lui-même traduit du roumain des poètes et du romancier Horia Badescu Le Vol de l’oie sauvage (éd. Gallimard).

site des éditions de l’herbe qui tremble

Prix Mallarmé 2016

Neuf auteurs sont pré-selectionnés cette année par l’Académie Mallarmé pour concourir au Prix Mallarmé, organisé à la Foire du Livre de Brive-la-Gaillarde :

  • Jacques Ancet, Huit fois le jour (Lettre Vives)


  • Gilles Baudry, Sous l’aile du jour (Rougerie)


  • Gérard Bayo, Neige, suivi de Vivante étoile (L’Herbe qui tremble)

  • Zeno Bianu, Satori express (Le Castor Astral)

  • Roger Dextre, Des écarts de langage (La rumeur libre)
  • Monchoachi, Partition noire et bleu (Lémistè 2), Obsidiane

  • Jeanine Salesse, À la méridienne (Pétra)

  • Sylvie-E. Saliceti, Couteau de lumière (Rougerie)

  • Le Dieu des Portes

  • Frédéric Tison, Le Dieu des portes (Librairie-Galerie Racine).

Camarade Mallarmé. Une politique de la lecture

de Jean-François Hamel

Mallarmé a connu des vies posthumes que ne suffisent à conjurer ni le recours aux registres de l’état civil ni le retour au corpus de ses textes. À l’âge de l’existentialisme, les critiques littéraires inscriront la négativité de sa poésie dans les aventures de la dialectique. Aux grandes heures du structuralisme, les avant-gardes le croiront capable de réconcilier Marx et Saussure. Quand tomberont les statues de Lénine, les philosophes liront dans ses vers la mémoire d’un siècle de révolutions. Voici Mallarmé tel qu’en lui-même le XXe siècle le change. Cette tradition interprétative, qui prend à revers la question de l’engagement littéraire, nous invite à reconnaître l’inventivité polémique des gestes de lecture et d’interprétation. Car ce n’est pas les intentions de l’écrivain qui produisent la signification politique des textes, mais les stratégies herméneutiques des lecteurs. La politique de la lecture qui a inventé la figure du camarade Mallarmé est un art du contretemps, toujours à la limite de l’anachronisme, qui rend perceptible, dans la littérature d’autrefois, une force d’opposition et de rupture toujours actuelle. Le destin politique de Mallarmé illustre les tours et détours d’une lecture engagée.

 

lire un extrait ici

fabelia.com

Le site fabelia.com propose 1 058 œuvres courtes : contes, nouvelles, fables, et poèmes, appartenant tous au domaine public. Les textes sont lisibles en ligne, avec possibilité d’agrandir ou diminuer la police de caractère. Pour l’instant, quelques grands auteurs  classiques français sont présents au catalogue.