Blasphème

13 juin, 2020 (15:51) | | Par: francois

(bla-sfê-m’), s. m.
1° Paroles qui outragent la Divinité, la religion. Dire, proférer des blasphèmes. Il vomit des blasphèmes contre le Très Haut, BOSSUET Hist. II, 5. Si par son repentir, favorable à soi-même, De sa voix sacrilége il purge le blasphème, ROTR. St-Gen. V, 6. Une femme…. peut-on la nommer sans blasphème ? RAC. Athal. II, 2.
2° Par exagération, propos qui outrage. C’est un blasphème de parler de lui comme vous faites. Il disait qu’on n’avait jamais proféré un si grand blasphème contre l’amitié.
[L’Après-Midi] [Une dentelle…] [Tombeau de Poe]

En rapport Entrées