Hyperbole

15 juin, 2020 (10:07) | | Par: francois

(i-per-bo-l’), s. f.
1° Figure de rhétorique qui consiste à augmenter ou à diminuer excessivement la vérité des choses pour qu’elle produise plus d’impression. Parlons sans hyperbole et sans plaisanterie, ID. Sat. X. Et bientôt vous verrez mille auteurs pointilleux, Pièce à pièce épluchant vos sons et vos paroles, Interdire chez vous l’entrée aux hyperboles, BOILEAU Épître X. Juvénal, élevé dans les cris de l’école, Poussa jusqu’à l’excès sa mordante hyperbole, ID. Art p. II. L’hyperbole exprime au delà de la vérité pour ramener l’esprit à la mieux connaître, LA BRUY. I. Les esprits vifs, pleins de feu, et qu’une vaste imagination emporte hors des règles et de la justesse, ne peuvent s’assouvir de l’hyperbole, ID. I. Le cynisme des moeurs doit salir la parole, Et la haine du mal enfante l’hyperbole, BARBIER, Iambes, prologue.

En rapport Entrées