Emmanuel Chabrier

Biographie

Après avoir travaillé au ministère de l’Intérieur à Paris à partir de 1862, il choisit en 1880 de se consacrer entièrement à la musique. Son style est très varié : harmonies wagnériennes d’opéra (Gwendoline), esprit mélodique d’opérette (Duo de l’ouvreuse de l’Opéra-Comique et de l’employé du Bon Marché) et de mélodies traditionnelles (Les plus jolies chansons du pays de France), créations amusantes (Ballade des gros dindons). Ses compositions colorées ont influencé de nombreux compositeurs français, notamment Claude Debussy, Maurice Ravel et Francis Poulenc. Sa rhapsodie España est sans doute son œuvre la plus célèbre, avec Joyeuse marche, un arrangement de ses propres partitions pour piano, et ses dix mélodieuses Pièces pittoresques.
Il partagea avec les Parnassiens un humour dans sa vision critique de la société. Il fréquenta les peintres Auguste Renoir, Claude Monet, Édouard Manet dont il fut fidèle admirateur et posséda des œuvres.
Emmanuel Chabrier disait de lui-même : « Je rythme ma musique avec mes sabots d’Auvergnat. »

Principales œuvres

  • Musique pour piano :

– Pièces pittoresques (1881)
– Bourrée fantasque (1891)

  • Musique orchestrale :

– España (1883)
– Joyeuse marche (1888)

  • Musique vocale :

– Lieder
– Les plus jolies chansons du pays de France, chansons du folklore arrangées (1888)
– Ballade des gros dindons ; Villanelle des petits canards ; Pastorale des cochons roses…, chansons de la basse-cour (1889)

  • Opérettes :

– Fisch-Ton-Kan » (1873) (livret Paul Verlaine)
– Une Éducation manquée (1879)

  • Opéras :

– L’Étoile (1877)
– Gwendoline (1886)
– Le Roi malgré lui (1887)

Source : wikipedia.org