Théodore Aubanel

Théodore Aubanel est un poète provençal.

Théodore Aubanel
Théodore Aubanel
«Auprès de Mistral il est juste de placer Aubanel, auteur de la grenade entr’ouverte, dont les vers ont la fraîcheur vermeille des rubis qui laissent voir en se séparant la blonde écorce de ce fruit éminemment méridional
Théophile Gautier

Note biographique

Né le 26 mars 1829 à Avignon, Théodore Aubanel est le descendant d’une lignée d’imprimeurs français travaillant pour le Saint-Siège, et sa mère affirmait descendre d’un capitaine grec, objet d’un sonnet de Théodore.

Il publie La Grenade entrouverte en 1860, suite à son amour pour Jenny Malivet, dite Zani, qui entrera dans les ordres. En 1882, il est l’auteur du mélodrame Le Pain du pêché, ainsi que du Rapt et du Berger.

La sensualité de certains poèmes des Filles d’Avignon, en 1885, lui vaut les foudres des notables d’Avignon, et notamment du clergé, qui l’obligera à renoncer à la publication de l’ouvrage, sous peine de lui retirer sa charge d’imprimeur papal.

Il meurt le 31 octobre 1886, dans sa ville natale.

Nombre de ses ouvrages poétiques seront publiés après sa mort. L’édition complète des oeuvres étant parue en 1944.

Aubanel et Mallarmé

Par l’intermédiaire d’Emmanuel des Essarts, Stéphane Mallarmé, alors à Tournon, fait la connaissance d’Aubanel et des Félibres en juillet 1864. Mallarmé correspond avec lui, envoyant ses poèmes, Hérodiade ou la première version de Don du poème.

Lien externe

Les personnages célèbres de la Provence : Théodore Aubanel